Nous contacter
Standard : 02.35.98.04.44
Vous êtes un professionnel : 02.35.98.74.70
Vous êtes un particulier : 02.35.15.67.17

Le pot catalytique

pot catalytique

Grâce à des réactions chimiques internes, le pot catalytique, catalyseur, ou pot d’oxydation,transforme les gaz d’échappement les plus toxiques, pour en réduire la nocivité.

Son installation est obligatoire sur les véhicules essence depuis le 1er janvier 1993 et sur les diesels depuis le 1er janvier 1997.

Il existe un modèle différent pour chacun de ces deux carburants :

  • catalyseur à trois voies pour les moteurs à essence
  • catalyseur à deux voies, associé ou non à un filtre à particules pour les moteurs diesel.

Système d’échappement usé : quelles conséquences ?

  • Des supports moteur automobile fatigués ou des fixations rompues peuvent accélérer la détérioration du pot d’échappement.
  • Il est conseillé de vérifier l’état de la ligne d’échappement tous les 10 000 km, ou une fois par an.
  • Un pot catalytique colmaté peut altérer les performances du véhicule. La durée de vie d’un pot catalytique est d’environ 8 ans, ou 120 000 km.
  • Une ligne d’échappement défaillante génère une perte accrue de puissance du moteur, une augmentation du volume sonore, ainsi qu’une augmentation de la consommation en carburant.

Pot d’échappement usé : comment le reconnaître ?

  • Un bruit de fonctionnement du moteur du véhicule accentué à l’accélération.
  • La ligne d’échappement est visuellement tombante : au contact du plancher, une vibration est alors audible dans l’habitacle.
  • Un message d’alerte au tableau de bord informe d’une anomalie d’antipollution.

Ce qui accélère la détérioration des pots d'échappement

  • La circulation urbaine : La ligne d'échappement atteint sa température normale après un minimum de 5 kilomètres parcourus. Les petits parcours sont propices à la condensation des gaz. L'eau ainsi contenue dans le pot est chargée d'acide qui attaque les tôles de l'intérieur. À cela peut s'ajouter les chocs thermiques issus des démarrages et arrêts fréquents du moteur.
  • Le salage des routes
  • Les chocs subis sous la caisse du véhicule.

Important

Tout défaut d’étanchéité relevé par le Contrôle Technique impose une contre-visite après réparation.

Pour aller plus loin

Le pot catalytique est constitué d’une chambre en acier inoxydable, dans laquelle sont conduits les gaz. Ils traversent les conduits d’une structure en nid d’abeille.

L’intérieur des conduits est recouvert d’une fine couche de cristaux (essentiellement des métaux précieux), qui constituent les éléments catalyseurs. La zone de contact entre ces éléments et les gaz d’échappement doit être maximale pour que le pot catalytique soit le plus efficace possible

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord.