Nous contacter
Standard : 02.35.98.04.44
Vous êtes un professionnel : 02.35.98.74.70
Vous êtes un particulier : 02.35.15.67.17

jointdeculasse

 

Joint de culasse pour assurer l'étanchéité

La culasse, partie intégrante de la plupart des moteurs, est le point d'appui de différents organes indispensables au fonctionnement d'une automobile comme les conduits d'échappement et d'admission, les dispositifs d'allumage et d'injection, soupapes, le dispositif de graissage, etc.

La culasse est plus ou moins sophistiquée selon que l'on est en présence d'un moteur à deux temps ou d'un moteur à quatre temps. Quoi qu'il en soit, le moteur d'une voiture fonctionne grâce, en partie, à des chambres de combustion. Or celles-ci doivent être étanches. Et l'étanchéité de la culasse est assurée par le joint de culasse. C'est donc lui qui assure l'intime jonction entre culasse et bloc moteur.

Quels risques en cas de problème de joint de culasse ?

Il faut savoir que le joint de culasse n'est ni en caoutchouc, ni en plastique. On trouve des joints de culasse en amiante et d'autres en métal.

La moindre défectuosité du joint de culasse ou de la culasse, comme une craquelure par exemple, peut entraîner la fameuse casse moteur que tout automobiliste redoute. Un risque de panne qui peut au mieux coûter très cher, au pire obliger à se séparer de sa voiture.

Certains automobilistes passionnés de mécanique auto peuvent cependant changer eux-mêmes le joint de culasse défectueux, ce qui permet de prolonger la durée de vie du moteur et de réaliser quelques économies substantielles.

Info conseil :

Les alertes :

  • Une odeur de brûlé vient du compartiment moteur : le joint de culasse fuit, l’huile rentre en contact avec le moteur chaud et brûle sous l’effet de la température élevée : joint à remplacer.
  • Consommation supérieure à la normale ou consommation d’huile supérieure à 1 litre aux 1000 km : joint à remplacer.
  • Une couche huileuse recouvre le liquide de refroidissement dans le radiateur ou le vase d’expansion : à surveiller. Si aggravation, joint à remplacer.
  • Ecoulement de liquide de refroidissement ou de lubrifiant au niveau de la séparataion du bloc et de la culasse : joint à remplacer.
  • Vapeur/fumée blanche à la sortie de l’échappement : joint de culasse fissuré.
  • Le moteur « boite » lorsqu’il tourne, le chauffage ne fonctionne plus, le niveau d’huile augmente et prend une coloration « mayonnaise », le moteur surchauffe : joint de culasse fissuré, risque d’arrêt du moteur.
  • Présence d’huile, de gasoil ou de liquide réfrigérant dans la distribution : mauvaise étanchéité.

Pour rouler en toute sécurité :

  • Surveiller les niveaux d’huile et de liquide de refroidissement
  • Faire une vidange au moins 1 fois par an ou tous les 10 000/15 000 km
  • A la moindre constatation d’une de ces alertes, consultez votre garagiste

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord.